Série nos régions : Le ski hors-piste près de Baie-Comeau
Panneau d'affichage
Estski ad

Série nos régions : Le ski hors-piste près de Baie-Comeau

Parler du ski hors piste sur la Côte-Nord nécessite la connaissance de plus d’un skieur et des dizaines de journées d’exploration. Je vous partage donc quelques apprentissages obtenus en skiant dans mon coin, Baie-Comeau, et en discutant par ci par là avec des locaux et amis skieurs dans la région.

Comment ne pas commencer par le Vieux mont quand on parle de ski hors-piste à Baie-Comeau? Cette modeste montagne d'environ 150 mètres de dénivelé offre aux skieurs une dizaine de parcours, certains plus évidents et fluides que d'autres. Profitant des aménagements faits à l'époque où la montagne était partie intégrante de l'actuel Mont-Ti Basse, le niveau se partage entre débutant et intermédiaire. Pour accéder à ce secteur, il suffit de se rendre au centre de ski du Mont-Ti Basse à Baie-Comeau. Du stationnement, enfilez skis et peaux, puis remontez le long de la glissade à tube sur le sentier de raquettes. Une fois en haut, la skin track se retrouve aisément puisque ce spot est le plus visité par les skieurs du coin. Délimité d'une part par une piste de motoneige et d'autre part par le sentier de raquettes Rémy Bourque, il est très facile de se repérer dans ce terrain de jeu, et on profite souvent de la musique de la station.

Vieux mont, Baie-Comeau, photo Régis Lebrun

Proche de Baie-Comeau, on retrouve également un bon terrain de jeu pour le ski hors-piste près du village de Franquelin, à 25 km à l'est de la ville. Au niveau de la rivière Mistassini, on peut déjà voir le potentiel des collines aux alentours, notamment plus profondément dans la vallée. Ensuite, c'est à Franquelin même, en arrière du village, que les skieurs hors-pistes ont de quoi combler leurs envies de descente. Ces deux secteurs sont cependant encore très sauvages, malgré quelques descentes débroussaillées par-ci par-là par des skieurs locaux. Les descentes dans ce coin sont plus proches d'une expédition que d'une petite balade de santé.

Ligne d’Hydro-Québec, Rivière Mistassini. Photo Melvin Bou

Un autre secteur a attiré mon attention cet hiver, par ses pentes assez raides et son dégagement presque parfait. Il présente peu de dénivelé mais beaucoup de potentiel, tout proche de la ville, au lac Low, au niveau du parking du belvédère de la baie Saint-Pancrace. Ce secteur a pour atout de posséder une skin track presque parfaite puisqu’un sentier de raquettes monte jusqu’en haut des lignes. La remontée est donc assez fluide et se fait en quelques minutes. Le sentier et l’accès au secteur se retrouvent sur l’application alltrails ou sur le site internet des sentiers de la côte, en utilisant le nom « lac Low ». Pour les visiteurs, il est très facile d’observer les descentes depuis la 138 puisque le lac se situe juste à côté. Le niveau de difficulté débute à intermédiaire pour une partie de la face et peut s’étendre à expert et plus, car la face comporte des barres rocheuses et des pentes raides. L’été, c’est en fait une dalle de roche. La pente y est parfaite pour que la neige colle, mais il faut néanmoins rester prudent dans ce secteur car l’épaisseur du manteau y est fine et il faut attendre de bonnes conditions pour skier les pentes les plus raides. Ça reste magique quand la neige est là et les skieurs aussi ! Cependant, le dénivelé de ces lignes est tout au plus d'une centaine de mètres, juste de quoi perfectionner notre ski avant d’aller visiter des secteurs plus engageants.

Vue du sommet depuis le sentier du Lac low, photo Daniel Pelletier

Les sites précédents sont les plus accessibles en voiture, avec tout au plus quelques minutes d’approche, mais il y a sur la Côte-Nord, vous vous en doutez, tout à découvrir encore. On peut mentionner par exemple la vallée de la rivière aux Anglais. Accessible par un chemin au km 10 de la 389 (au nord de Baie-Comeau), elle a un potentiel de lignes avec des dénivelés de 300 mètres et des pentes plutôt attirantes. Cet hiver, mon ami Luca et moi-même avons ouvert un couloir de style alpin avec environ 30 minutes d’approche sur la trail de skidoo, au fond de la vallée, puis une remontée dans le couloir, avec piolets et crampons pour une descente dans celui-ci. Il y a en fait des dizaines d’autres couloirs du même genre dans toutes les vallées proches de Baie-Comeau. Ces lignes ne demandent qu'à être skiées et répertoriées. Les secteurs à fort intérêt sont d’abord les vallées de rivières. Il y a par exemple la vallée de la Godbout à 50 km à l’Est de Baie-Comeau, qui possède un sentier de motoneige facilitant l’exploration, ou la vallée de la Toulnoustouc, 80 km au Nord-Est de Baie-Comeau, dont l’accès est facilité par la route de la Toulnoustouc. On compte une dizaine de rivières dans ce secteur, facilitant les approches et offrant quasiment à coup sûr de très belles descentes.

Enfin, nous pratiquons beaucoup le ski sous les lignes Hydro-Québec, puisque celles-ci sont amoureusement et régulièrement débroussaillées et empruntent souvent des pentes longues avec parfois quelques barres rocheuses. La piste est déjà toute prête, il suffit de trouver le moyen de se rendre en haut !

Bushwhacking dans les collines au nord de Baie-Comeau, photo Melvin Bou

Pour ce qui est des conditions météo dans la région, les chutes de neige sont assez fréquentes mais souvent suivies par quelques jours de beau temps. Ce temps sec stabilise le manteau mais réduit la qualité de la poudreuse, et donc des conditions de ski. On trouve des conditions idéales quelques jours après chaque tempête, puis elles se dégradent peu à peu. Il faut donc soit viser les faces nord jamais ensoleillées, soit les faces sud pendant les journées chaudes et ensoleillées.

Pour résumer, le ski hors-piste dans la région de la Manicouagan en général est une histoire d’exploration, d’aventure et de bushwhacking, mais le potentiel ne manque pas. Il manque seulement un peu de skieurs et d’huile de coude pour découvrir, aménager et répertorier les différents secteurs, les couloirs ou les pentes raides. On ne se permettra pas de comparer la région à d’autres en termes de ski, mais une chose est sûre, elle ne manque pas de surprises ni de perles rares !

Un article de Melvin Bou, skieur de Baie-Comeau pour Estski.

Tu veux un e-book gratuit et ne plus râter un seul article!

Inscris-toi à l'infolettre et regarde tes courriels et spams

Bravo! Regarde tes courriels pour confirmer ton adresse d'inscription