Démystifier l'équipement de ski de touring: Les Fixations (partie 1)

Démystifier l'équipement de ski de touring: Les Fixations (partie 1)

Dynafit, G3, Black Diamond, Marker, Atomic, Salomon, Look, Fritschi, Cast, Armada, Daymakers comment faire un choix judicieux parmi ces nombreuses marques ? Que vous soyez à votre premier kit pour vous initier ou que vous êtes un skieur expérimenter, ce guide saura vous éclairer dans cette cacophonie de marketing.

Les fixations sont une pièce d’équipement très importante dans votre équipement. Elles sont l’intermédiaire entre vous et votre ski. C’est-à-dire qu’elles transforment votre force en mouvement dans les skis. De plus, pour le ski de randonnée alpine, elles vous permettent de vous rendre à votre objectif. L'efficacité de la transition d'un mode à l'autre affectera aussi votre expérience. Bref, ce n'est pas un choix à négliger.

Choisir une fixation en hors-piste, c'est toujours faire un certain compromis entre poids et performance. Ainsi, il faut d'abord déterminer votre utilisation pour trouver quel type de fixations vous conviendra le mieux et quels compromis font du sens. Aujourd’hui, nous allons traiter des fixations hybrides et des fixations alpines. Plus précisément, des catégories qui sont plutôt axés vers la performance en descente.

Les fixations hybrides

Fritschi Tecton 12

On les appelle ainsi, car elles étaient à mi-chemin entre les fixations low-tech traditionnelles et les fixations alpines avant l’arrivée des Salomon/Atomic Shift et B*A*M Pindung (voir plus bas). Elles sont caractérisées par une butée arrière qui a du recul (lors de virage la butée arrière va reculer n’affectant pas la flexibilité naturelle du ski). Elles ont aussi une mâchoire avant possédant de l’élasticité, qu’on appelle une DIN latérale. Cette résistance latérale permet d’absorber les coups, les vibrations et les impacts de côtés pour garder ses skis et éviter un déclenchement précipité. Elle est ajustable à l’avant ou à l’arrière, dépendamment du fabricant selon votre poids, grandeur, âge, niveau de ski et grandeur de semelle.

Ce type de fixation permet de skier en station sans être obligé de barrer, avec les risques que cela comporte. Celle-ci rendant ainsi votre expérience le plus sécuritaire possible, mais avec une pénalité de poids plus importante.

Il existe tout de même une exception à la règle: dans le cas de la Marker Kingpin elle ne possède pas d'élasticité latérale, mais elle fait tout de même partie de cette catégorie étant donnée ses capabilités de descente. Elle demande néanmoins d'être barrée en descente lors de conditions dures en station.

Marker Kingpin 13

Liste de modèles :

Les fixations alpines

B*A*M Pindung

Cette catégorie de fixation est apparue sur le marché l’année dernière avec l’arrivée de la fameuse Atomic/Salomon/Armada Shift MNC 13 (même fixation sous trois différentes marques) et du kit de CAST pour convertir une Look/Rossignol Pivot/Fks 18. Elle est venue s’agrandir cette année avec l’arrivée de la B*A*M Pindung. Elle est caractérisée par ses inserts « pin » pour la montée et une mâchoire alpine comme celles qu’on voit en station pour la descente. Donc, on profite des avantages de l’efficacité des inserts pour la montée avec la confiance et élasticité d’une fixation alpine pour la descente. Ce compromis vient avec des coûts. Notamment le poids où elle est plus lourde que les hybrides ou low-tech et elle peut être plus longue en transitions. Plus de pièces veut aussi généralement dire moins fiable. Cette catégorie s’agrandira encore à l’automne 2020 avec l’arrivée de la Marker Duke PT.

Elles permettent de s’aventurer en hors-piste, malgré une différence de poids, et de skier en station sans compromis.

Salomon Shift MNC 13

Liste de modèles :

Conclusion

Si on résume, les fixations hybrides sont un bon choix pour les skieurs qui font beaucoup de randonnées et qui souhaite avoir une fixation fiable qui saura relâcher au moment venu. Les fixations alpines quant à elles permettent de skier en station sans compromis et de s’aventurer en hors-piste, au prix d'une différence de poids.

Au final, il existe beaucoup d’options sur le marché. J’espère que l’information vous aura été utile ou au moins qu’elle vous a éclairé au sujet des fixations de randonnée alpine. N’oubliez pas de rester à l’affût sur la page d’Estski pour la suite de la série!

Tu veux un collant gratuit!

Inscris-toi à l'infolettre et envoies nous par courriel ton adresse contact@estski.ca

collant
Bravo! Regarde tes courriels pour confirmer ton adresse d'inscription