Les règles non-écrites du ski hors-piste

Les règles non-écrites du ski hors-piste

Le ski approche, et on en profite pour rappeler ou informer les usagers de la montagne de l’étiquette du ski hors-piste. Voici notre liste des règles non-écrites les plus importantes.

Avertis un proche de ton itinéraire

On n’aime pas partager ses « spots » avec les autres, mais au minimum une personne en dehors du groupe doit connaître ton itinéraire. C’est une règle de sécurité de base.

Sois à l’heure et organisé

Fais ton sac la veille et programme ton alarme, parce qu'un retard veut parfois dire changement de plans.

Informe-toi sur les prévisions

On ne parle pas de plusieurs heures de recherche, seulement l’indice de danger d’avalanche, la température, les précipitations et les vents pour la journée peuvent suffire. Se rendre compte en auto et que son compagnon n’a aucune idée des conditions, c’est pas « cool ».

Stationne-toi convenablement

C’est une question de respect pour les usagers de la route, de la montagne et les services d’entretien de la route.

N'envahis pas l’espace des autres skieurs

Si tu vois trois skieurs qui semblent vouloir skier une « chute », vise celle d’à côté. Tu ne connais rien de l’autre groupe, et peut-être qu’ils ne sont pas partant pour partager la ligne alors qu’il y en a d'autres à côté.

Suis la « skintrack » et ne la brise pas

Si un sentier d’ascension existe et qu’il est déjà tapé, utilise-le, et fait lui attention. Si ton compagnon ouvre la trace, n’en ouvre pas une nouvelle juste derrière (déjà vu !). Encore pire, si tu es en raquettes, ne marche pas dans la skintrack...

Si tu ouvres la trace, ouvre-la intelligemment

Pense aux autres utilisateurs, et au fait qu’elle peut être utilisée pendant des jours s’il ne neige pas. Trace là dans un angle sous les 20 degrés si possible, et surtout tape la en évitant qu’elle ne soit « off camber ».

Ne suis pas de trop près

Se faire marcher sur les talons est l’un des pires irritants du ski hors -piste. En plus de décrocher les peaux de ton partenaire, tu es sûrement en train de gruger sa patience.

Attends tes compagnons

Et surtout, quand ils te rejoignent, ne repartent pas deux fois plus rapidement sans respecter leur temps de pause.

Deviens membre

Ne demande pas de conseils sur où skier une fois rendus à la montagne

Cela irrite les locaux qui skient ces montagnes 50 fois par saison, les guides qui sont payés pour donner des conseils, les clients de ces guides qui ont payé pour avoir ces conseils, et les skieurs qui ont fait leurs recherches. Fais tes recherches ou paie-toi un guide.

Informe-toi sur l’itinéraire des groupes qui semblent néophytes

Si tu vois des gens qui pourraient être à risque en montagne, assure-toi qu’ils ont les outils pour skier sécuritairement, et qu’ils ont des ambitions au niveau de leurs compétences.

Assure-toi d’être sécuritaire pour toi et pour le groupe

Traîne ton matériel de sécurité et ton cerveau, qui contient des connaissances en avalanches et en sauvetage en régions éloignées. Laisse savoir le groupe si tu n’es pas à l’aise, la communication est la clef.

Voilà pour notre liste non exhaustive des règles non-écrites du hors-piste. Évidemment, elle varie d’importance d’une personne à l’autre et on en oublie sûrement ! En espérant avoir éclairé quelques lanternes !

Tu veux un collant gratuit!

Inscris-toi à l'infolettre et envoies nous par courriel ton adresse contact@estski.ca

collant
Bravo! Regarde tes courriels pour confirmer ton adresse d'inscription