Bulletin météo du 24 janvier: les modèles l'échappent.

Bulletin météo du 24 janvier: les modèles l'échappent.

Il y a eu pas mal d’action depuis le dernier bulletin. Les secteurs de la Nouvelle-Angleterre et des Cantons de l’Est ont finalement pu s’amuser dans la neige un peu après un événement de fonte assez douloureux. Néanmoins, si vous cherchez du ski de qualité, c’est au nord de la ville de Québec qu’il faut aller.

Le contraste est en effet assez marqué entre les régions en cette fin janvier. Ne vous laissez pas reprendre par les belles photos venant de l’Estrie et de la Nouvelle-Angleterre. Malgré les chutes de neige de la semaine dernière, on est toujours en mode survie sous les 800m sur ces secteurs. La base maigre, ou inexistante, ne couvre pas tous les obstacles et le ski hors des endroits bien nettoyés est toujours extrêmement marginal. On s’en sort un peu mieux du côté des Laurentides côté base malgré le mille-feuille de croûtes. Certains secteurs en altitude affichent des profondeurs de neige au-dessus des 70 cm et la densité de la neige permet un ski un peu plus osé. C’est une tout autre histoire du côté de la région de Québec et de Charlevoix qui profitent maintenant d’une fenêtre de froid qui dure pratiquement depuis 3 semaines. Dans Charlevoix, la neige est en effet très profonde par-dessus la croûte ce qui ralentit considérablement la vitesse des déplacements si vous avez à ouvrir. Pour ce qui est des secteurs du Saguenay et du Lac-Saint-Jean, une série de fronts ont finalement apporté de la neige au courant de la semaine au nord de la rivière Saguenay. On rapporte des accumulations d’une vingtaine de centimètres dans les monts Valins tout comme dans la Zec des Passes cette semaine. Pour les secteurs plus au sud, la semaine fut plutôt calme. Du côté de la Gaspésie et de la Côte-Nord, la fenêtre de froid continue. On peut finalement dire que notre dernière prévision à long terme a mordu la poussière, alors qu’un redoux affecte présentement les secteurs du sud du Québec. À première vue, on parle d’une fine croûte de dégel sur les faces plus exposées au soleil et en basse altitude du côté des Cantons de l’Est et des Laurentides. Les secteurs montagneux au nord de Trois-Rivières seraient restés sous zéro.

La neige a vraiment fait du bien en Estrie, mais ne vous laissez pas méprendre. La descente après cette photo c'est passée en mode survie dans 10-30 cm de neige parfois sans base.

Court terme et moyen terme :

Malheureusement, l’incertitude règne à court terme alors qu’une dépression nous affectera au cours de la fin de semaine. Cette dépression venant du mid-ouest américain est en fait une dépression froide et celles-ci sont indépendantes du courant-jet. Cela les rend très difficiles à prédire, puisque leur trajectoire est souvent très erratique. En effet, les modèles ne s’entendent toujours pas sur ce qu’il se passera en fin de semaine, à moins de 24 heures avant le début de l’événement. Ce que l’on peut vous dire, c’est que les secteurs de la Nouvelle-Angleterre devront composer avec la pluie avant que le tout ne se change en neige. Les régions au nord de Québec devraient en principe être épargnées par la pluie, mais pourraient voir le grésil couper dans les accumulations. Pour les secteurs au nord de la rivière Saguenay, c’est 100% neige pour vous. Les accumulations seront concentrées le long du Saint-Laurent ou 20 cm pourraient tomber d’ici mardi matin. Le sud du Québec est l’endroit où l’incertitude est la plus grande. Ces régions recevront un cocktail de précipitations en soirée samedi avant que les précipitations ne se changent en neige dans la journée de dimanche. Par contre, aucune entente sur les modèles quant au timing, un vrai fouillis. Les Laurentides devraient voir les précipitations commencer en neige en après-midi samedi avant que le tout ne se change en grésil et en pluie possiblement en soirée. Le tout devrait repasser en neige assez rapidement, donc si vous n’avez pas de croûte chez vous dimanche matin, vous devriez en principe ne pas voir de pluie dans la journée. Les accumulations pourraient atteindre les 20 cm si aucune pluie ni grésil ne tombe. Du côté des Cantons de l’Est, les précipitations commenceront sous forme de cocktail en soirée avant de se transformer en pluie. Il devrait pleuvoir toute la nuit avant une accalmie. Un front froid devrait faire basculer le tout en neige ensuite. Il ne serait pas étonnant de voir un événement de soulèvement orographique sur les Greens après le front froid. Difficile de statuer sur des accumulations, mais il pourrait neiger jusqu’à mardi sur le nord des Greens. Ce sera à surveiller. Du côté de la Gaspésie, un épisode de verglas/grésil pourrait venir couper dans les accumulations dimanche soir, mais le tout devrait retourner en neige au cours de la nuit. Les chances de mix sont plus grandes pour les secteurs de la Baie des Chaleurs et jusqu’à 25 cm sont possibles d’ici mardi soir si le tout tombe en neige.

Prévision du modèle euro dans la nuit de samedi à dimanche.
Prévision du modèle GFS au même moment. GFS a un scénario un peu plus chaud et pluvieux que le modèle euro.

Long terme:

On surveille une tempête pour le début du mois de février qui pourrait apporter des quantités assez appréciables de neige sur tous nos secteurs. Les dates du 2-3-4 février sont à surveiller. En effet, pour la première fois depuis fin novembre, notre NAO tombera au négatif, ce qui supportera enfin de l’action sur la côte. On surveille également un autre index, le Madden Julian Osciliation qui pourrait momentanément passer en phase 8 vers la fin du mois de janvier. Nos plus grandes accumulations de neige se produisent habituellement lors de la phase 8 du MJO, puisque l’humidité venant des tropiques est alors directement transportée vers nos secteurs. Avec un synchronisme parfait, les accumulations et la tempête en soi même pourraient être impressionnantes. C’est toujours loin, mais les ensembles suggèrent des scénarios assez excitants comme on peut le voir plus bas.

Les ensembles commencent à aimer l'idée d'une tempête sur la côte dans les premiers jours de février.

On vous en dit plus au prochain bulletin!

Tu veux un collant gratuit!

Inscris-toi à l'infolettre et envoies nous par courriel ton adresse contact@estski.ca

collant
Bravo! Regarde tes courriels pour confirmer ton adresse d'inscription