Bulletin du 14 janvier 2020: le malheur des uns fait le bonheur des autres

Bulletin du 14 janvier 2020: le malheur des uns fait le bonheur des autres

La dépression d’en fin de semaine dernière aura finalement laissé tout un contraste entre nos secteurs montagneux du nord et du sud. Pendant que la région de Québec et les secteurs plus au nord se gavaient dans la poudreuse, les températures dépassaient les 10 degrés sur les sommets de la Nouvelle-Angleterre.

État des conditions:

Néanmoins, contrairement à ce que certains médias le laissaient croire, nous avons tous survécu et l’ordre social est toujours présent. Les accumulations de verglas auront été beaucoup moins importantes que ce que certains médias suggéraient. Notre tempête a finalement pris une trajectoire un peu plus vers le nord que prévu, ce qui a réduit la zone de pluie verglaçante. Par contre, cela aura apporté un redoux un peu plus intense que prévu sur les secteurs plus au sud. Comme mentionné plus haut, la Nouvelle-Angleterre y a bien goûté. 3 jours de pluie et de températures anormalement chaudes ont fait perdre une cinquantaine de cm aux sommets des Greens et a réduit le manteau neigeux à néant en basse altitude. On rapporte seulement 18 pouces (45 cm) de neige au sol au sommet du mont Mansfield en ce 13 janvier, ce qui est moins de la moitié de la normale pour cette date. Dans les Laurentides, après la pluie, le verglas se serait mêlé de la partie laissant une croûte plus ou moins défonçable selon les secteurs. Somme toute, les dégâts semblent assez limités sur ces secteurs et le manteau neigeux conserve une forme généralement intéressante. Les grands gagnants auront finalement été la région de Québec et de Charlevoix ou une quarantaine de centimètres s’est accumulée après la pluie de samedi. Avec cette chute de neige, le manteau neigeux est généralement en bonne forme au nord de la ville de Québec et les obstacles commencent à être bien couverts. Selon nos observations, la limite pluie/neige se serait arrêtée quelque part entre Baie Saint-Paul et La Malbaie et environ à mi-chemin entre Stoneham et l’Étape. Pour les secteurs du Saguenay et du Lac, on rapporte des accumulations variant de 15 à 30 cm avec les plus gros totaux au sud de la rivière Saguenay. On parle de totaux semblables pour les secteurs du Bas-Saint-Laurent avec les plus gros totaux sur les localités plus au sud. Les secteurs de la Côte-Nord et du parc de la Gaspésie ont pu accumuler une quinzaine de centimètres, tandis que les secteurs de la Baie-des-Chaleurs ont vu les totaux avoisiner les 30 centimètres. On espère que vous en avez bien profité !

Profondeurs de neige selon la NOAA

Court et moyen terme :

Une dépression froide apportera des précipitations sur l’ensemble de nos secteurs à partir de la fin de la journée mardi. Les accumulations devraient rester minimes sur la plupart des secteurs. Possible que 5-10 cm s’accumulent dans les Cantons-de-l’Est et le nord des Greens dans la nuit de mardi à mercredi. Après une chute du mercure mercredi, la neige reprendra en soirée dans les Laurentides, alors qu’une dépression du Colorado fera son entrée sur nos secteurs. Celle-ci glissera rapidement sur la Nouvelle-Angleterre jeudi avant de sortir à l’océan vers les poissons. Il neigera toute la journée jeudi sur les Laurentides, les Cantons-de-l’Est et sur le nord de la Nouvelle-Angleterre. Le plus gros des accumulations devrait tomber en matinée et les averses devraient cesser en soirée au plus tard. On ne s’attend pas à un évènement de soulèvement orographique à la suite de cette dépression due à la direction prévue des vents. On devrait voir une quinzaine de cm sur les Laurentides, en Estrie et sur les Whites, tandis que les Greens et les Adirondacks pourraient aller chercher une vingtaine de centimètres, voir plus. Il faudra s’habiller chaudement pour en profiter puisque les températures seront en chute libre au dos de la dépression. Les minimums seront atteints vendredi et les températures devraient se mettre à grimper pour la fin de semaine.

La dépression de jeudi
Notre possible dépression de dimanche


Long terme :

Il semblerait que l’on soit au début d’une fenêtre de froid prolongée sur l’ensemble de nos secteurs. Il n’y a aucun dégel au radar pour les 10 prochains jours. En effet, le courant-jet devrait perdre de sa vigueur des derniers jours et ainsi laisser descendre l’air froid sur nos secteurs. La masse d’air froid qui sera poussée vers nous au cours des prochains jours sera très difficile à déplacer. Cela devrait avoir pour effet de garder la pluie au sud de nos secteurs. On surveille une dépression du Colorado qui pourrait nous affecter au cours des 18-19-20 janvier. Celle-ci pourrait profiter d’une assistance tropicale avant de transférer à l’océan et ainsi laisser des quantités de neige appréciables sur tous nos secteurs. Un peu trop tôt pour parler d’accumulation, mais cela semble assez prometteur. Il ne serait pas surprenant de voir les totaux dépasser les 30 cm si le scénario reste sensiblement le même. Cette tempête devrait profiter d’une couverture médiatique assez étendue au cours des prochains jours. Par la suite, il semblerait que l’on va connaître le premier vrai grand froid de 2020. Le vortex polaire sera alors bien déformé vers nos régions et notre PNA devrait alors tourner fortement au positif. On surveille une dépression qui passera près des côtes vers la fin de la semaine prochaine. Il est toutefois possible que le froid en place la supprime au large et que celle-ci ne nous affecte pas. Néanmoins, celle-ci pourrait contribuer à faire descendre une masse d’air arctique directement sur nos secteurs. C’est toujours assez loin, mais à première vue des records de froids pourraient être battus vers la fin du mois si la tendance ne change pas. On vous en dit plus au prochain bulletin.

Selon GFS, les derniers jours de janvier seront marqués par une vague de froid assez marquée. Ce ne sera pas pour les frileux en tout cas.

Bon ski!