Comment préparer sa saison de ski (avec un peu d'ironie)

Comment préparer sa saison de ski (avec un peu d'ironie)

La préparation physique estivale/automnale de l’Estskieur passe avant tout par un voyage dans l’hémisphère sud, question de bien faire passer l’alcool des terrasses et des festivals d’été. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’y aller, il existe plusieurs options.

PowderDay à Las Lenas ArgentinePhoto : Olivier Dion / Skieur: Thomas Thiery

Forme physique

Le bushwhack et la coupe de spots sont les activités de préparation de prédilection : pas question de vélo de route ou de tennis. L’Estskieur, c’est machette à la main et branches dans la face qu’il se prépare. On travaille l’équilibre, le cardio et la force du bras dominant, force qui peut également servir à asséner un coup de piolet à un gapper qui se lance devant pour les premières traces alors que tu as ouvert la skintrack.

gap, piolet et machette

La randonnée est également une bonne manière de préparer la saison. Le pas doit être rapide, à la limite de la course à pied. Elle doit se faire un endroit où l’on voit un potentiel de ski. À cette étape, on considère que l’on a assez fait de randonnée avec notre copine/copain qui ne fait pas de ski ou avec notre ami qui fait un peu d’embonpoint. Les sentiers deviennent optionnels.

L'alimentation

L’estomac et la mâchoire de l’Estskieur ne sont plus habitués à la bouffe de refuge et aux barres tendres plus tendre du tout. Voilà quelques trucs à adopter avant décembre.

Commencez tout de suite à vous préparer des lunch dernière minute. L’objectif est simple : il faut oublier de faire l’épicerie pendant 4-5 jours, et voir comment on se débrouille avec ce qui reste. L’expérience est intéressante, et abaisse nos standards en termes de lunch. De plus, elle prépare le système immunitaire à ingérer des aliments plus trop frais.

repas cheap de skieurs

Autre conseil : Commencez dès maintenant à manger une barre Cliff par jour. Voilà la procédure à suivre:

  • Première semaine: température pièce;
  • Seconde semaine: frigidaire;
  • Troisième semaine: congélateur.

Assurez-vous également de consommer suffisamment de calcium pour pouvoir la manger sans vous casser les dents. Cet exercice renforce la mâchoire et habitue le corps à utiliser les nutriments de la barre rapidement. La seule mise en garde, c’est de ne pas dépasser la posologie recommandée, soit une barre par jour. En manger deux mène à une grave constipation, croyez-moi.

Conditions psychologiques

En tant que skieur, notre passion peut être socialement destructrice. Si on veut garder des amis qui ne sont pas skieurs, il faut éviter de parler de ce sujet, sauf si on nous le demande. Les non-skieurs ne comprennent pas ce qu’on fait, et leur expliquer rapidement est cause perdue. L’Estskieur est au non-skieur, ce que le socialiste est à l’Américain républicain.

Cela ne veut pas dire de ne pas penser ou rêver au ski, au contraire. Pour combler le vide, on suggère d’écouter des films de ski et de montagne, particulièrement en période pluvieuse. Finalement, dès septembre, il faut suivre la météo à la loupe afin de ne pas manquer l’annonce de premiers flocons. Cela permet de reconditionner le cerveau à ne penser qu’à la neige.
prévision de neige

Préparation de plans sketchs

Si vous êtes employé, préparez votre boss à des congés fréquents et prolongés. Surtout, il ne faut pas demander ses congés, mais plutôt les annoncer.

Si vous êtes le boss, préparez les clients à ce que vous soyez peu joignable, et faites confiance à vos employés. Il n’y a rien de pire (ou presque) que quelqu'un qui prend ses courriels de job en montagne.

Si vous êtes chômeur, préparez votre demande et votre budget! Le temps c’est de l’argent, vous êtes riche, même si vous ne recevez que 350$ par semaine!

pas de congé au chômage

Maintenant que vous avez du temps, il ne reste qu’à trouver les amis avec qui skier. Les plans sketchs, ça se prépare à la dernière minute! Profitez.

Photo de couverture tiré de la vidéo de préparation The Loners et EstSki