Chercher le défi au Mont Saint-Sauveur

Voyage d un sac de ski

Vous êtes-vous déjà rendu en autobus jusqu'au Mont Saint-Sauveur ? C'est le défi que je me suis donné hier. En général, les stations du Québec sont assez peu accessibles par transport en commun, d'autant plus les stations populaires chez les Montréalais comme Ski Bromont, Saint-Sauveur et Saint-Bruno. La dénomination défi prend alors tout son sens. L'année dernière, j'avais déjà entrepris la même aventure.

On trouve toujours plein de bonnes raisons de se rendre au Mont Saint-Sauveur : la proximité avec Montréal, le ski sur glace, le slalom entre les personnes, les kicks improvisés et, surtout, l'occasion de sortir toute sorte de skis comme cette paire de skis vintage qu'un de mes voisins avait déposé à ma porte un soir d'hiver.

Dans mon cas, le trajet s'est fait à pied, en métro, en bus Galland et une nouvelle fois à pied. Il faut dire que l'arrêt de bus n'est qu'à... 1,8 km de la station. Ce qui donne 25 minutes de marche pour arriver à destination. En tout, cela m'aura pris 5h de temps aller-retour. C'est trois fois plus long que le trajet classique en auto.

Autre réjouissance de la journée : c'est l'occasion rêvée de trimballer son sac à ski dans des lieux inhabituels. Pensez-y ! Cela fait toujours son petit effet de rentrer dans un Tim Hortons avec tout son équipement. Surtout, quand pour la majorité des gens, l'hiver est loin d'avoir commencé.